Mode de vie physiquement actif (MVPA)

Un mode de vie physiquement actif contribue à améliorer la condition physique et psychologique d’une personne.

Au fil des ans, certains comportements sédentaires se sont enracinés dans le mode de vie des Québécois. Aujourd’hui, ils sont nombreux à avoir adopté ces comportements et ne sont pas suffisamment actifs. Ils font moins d’activités physiques, et les déplacements motorisés ont pris le pas sur la marche et le vélo.

Cette inactivité quotidienne a des conséquences.

Pour l’individu, l’inactivité peut être préoccupante, voire néfaste. Elle peut mener, par exemple à:

  • des problèmes de sommeil et de concentration
  • des difficultés scolaires
  • une augmentation du risque de souffrir de divers problèmes de santé, dont:
    • l’ostéoporose
    • la dépression
    • le diabète de type 2
    • les maladies cardiovasculaires
    • certains types de cancer

Pour la société, l’inactivité amène des conséquences tout aussi importantes, où elle a une influence sur:

  • le développement global des enfants
  • la persévérance scolaire
  • la cohésion sociale
  • le taux d’absentéisme
  • la productivité
  • etc.

Elle engendre également une hausse importante du coût des soins de santé, afin de contrer cette inactivité physique.

Pour renverser la tendance, plusieurs personnes et organisations de différents milieux (éducation, santé, transport, services de garde éducatifs à l’enfance, municipal,communautaire, associatif, travail, etc.) sont à l’œuvre et multiplient les interventions dans le but de favoriser l’adoption et le maintien d’un mode de vie physiquement actif.

Devant un tel foisonnement d’initiatives, divers acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux ont cru bon d’élaborer une vision sociétale commune.

Le partage d’une même vision contribuera à assurer la cohésion des organisations et des acteurs concernés ainsi que la synergie de leurs actions, en vue de constituer une sorte de front commun pour ajouter du mouvement au quotidien et hisser le mode de vie physiquement actif au rang de norme sociale.

Les bénéfices tirés des activités physiques

La pratique régulière d’activités physiques, notamment à l’extérieur, favorise la socialisation, réduit le sentiment d’isolement et permet l’acquisition d’habiletés interpersonnelles, tout en contribuant au maintien d’un bon état de santé global ainsi qu’au bien-être des personnes.